• ASTROLABO EST HEBERGE MAINTENANT PAR ASTROSURF grâce à Jean-Philippe Cazard.

    Merci à Bernard, Mathieu, Hervé, Eric, Pierre L., Régis, Jean-Noël, Anthony, Pierre, Jean-Sébastien et Lionel POUR LEUR DON.

Affiché 2 839 fois

Complément – Mise en station par la méthode King

Un logiciel pour faciliter la mise en station par le méthode King avec une caméra CCD.

Cette calculatrice permet de définir la mise en station théorique d’un télescope à partir de l’observation du ‘bougé’ d’une étoile entre 2 images CCD successives.

Un premier article a été écrit en mai 2007. Celui-ci le complète.

Méthode

  • La mise en station doit être réalisée à plus ou moins 1 degré
  • Mettre l’entraînement de la monture en marche
  • Faire une première image à l’instant t1 de la région montrant le pôle
  • Faire une seconde image à l’instant t2, (t1 + 10 mn par exemple) de la même région
  • On choisira une étoile identique dans les 2 champs en notant ses coordonnées x et y sur chaque image (fonction centroïde)
  • On introduit les données x1, y1 et x2, y2 ainsi que le temps t2-t1 dans la zone de saisie des paramètres pour obtenir les déplacements en x et y que l’on doit effectuer sur l’image 2 , prise en continu, en actionnant l’azimut et la hauteur de la monture.
  • Pour cela, il faut placer un repère, avec la souris, sur l’image prise en continu du point où aurait du se trouver l’étoile si le télescope avait été en station.
  • Il suffit, en agissant par des mouvements fins sur la base équatoriale en azimut et en hauteur, d’amener l’étoile choisie sur le point indiqué par la souris.

image

.

Télécharger le logiciel d’ Aide à  la mise en station par le méthode King (268 téléchargements) – 492 ko

.

source

3 commentaires

  1. Vous pouvez trouver DiamEater simple et léger à l’adresse suivante :
    http://www.ristaino.net/software/diameater/fr

  2. Bonjour, c’est grâce à vous j’ai découvert la méthode de King et surtout votre fichier Excel d’aide à la mise en station. Je vous confirme ici que la méthode fonctionne bien. Merci à vous.

    Depuis, j’ai apporté 2 petites évolutions qui me semblent utiles :
    On peut remplacer les 2 acquisitions d’images APN par une vision en direct sur écran. On peut par exemple à l’aide d’une webcam ou une caméra pointer la polaire et utiliser sur l’écran une petite application fort sympathique appelée DeamEater. Elle permet d’afficher un cercle totalement paramétrable sur l’écran, en sur-impression de l’image ou de vidéo fournie par la webcam). Ainsi on peut afficher un petit cercle (ou une croix) autour de la polaire, les coordonnées du centre sont directement affichées. 5 minutes plus tard on déplace le cercle sur la polaire qui aura dérivée, là aussi les coordonnées sont affichées. On rentre ces paramètres dans le fichier excel, le résultat donne les coordonnées à obtenir. Il suffit alors d’afficher le cercle (ou la croix) de DiamEater à ces nouvelles coordonnées à obtenir, et ensuite d’actionner les réglages de la monture pour faire coïncider la polaire avec le centre de ce cercle affiché. Par expérience, en 2 étapes la mise en station est bonne pour des poses de plusieurs minutes. L’avantage de la vision direct est de voir la sensibilité des réglages de la monture et de la mise en station.
    Dans le calcul, j’ai remplacé le jour 24h par le jour sidéral 23h 56’ 4’’

    Encore Merci à vous

    • Vu que l’article date je ne sais pas si j’aurais une réponse mais dans le doute.Je comprends bien le principe de rentrer les coordonnées en t1 et en t2 en indiquant le temps passer entre les 2 prises et on reçoit donc les coordonnées où placer la polaire.
      Par contre je fais des tests avec le logiciel et quand on te donne une réponse du genre en x= -274. Est-ce qu’il faut indiquer -274 en coordonnée (et donc sortir de l’écran), ou alors il faut prendre la coordonnée initiale et lui retrancher 274 en x?

Laisser un commentaire